Définition du Server-Based Computing (SBC)

Le Server-Based Computing (également désigné sous le sigle SBC) est une technologie permettant l’utilisation d’applications centralisées sur un serveur, à partir de plusieurs terminaux clients.

Dans ce type d’environnement, les ordinateurs personnels qui se connectent aux serveurs se comportent comme des terminaux. Ils peuvent ainsi être aisément remplacés par des clients légers, plus simples, plus économiques et plus pratiques à gérer.

Le SBC est également connu sous le nom de « thin client computing ». Avec le SBC, la gestion des applications, la sécurité et la maintenance des applications se trouvent considérablement simplifiées.

Définition Server-Based Computing

Comparaison du SBC et de la VDI

Il convient de dissocier la technologie SBC de celle de la VDI (Virtual Desktop Infrastructure), car leur approche est très différente.

Le SBC permet de mettre des sessions à disposition de plusieurs terminaux distants. Ces sessions dépendent d’un seul système d’exploitation (OS). Avec la VDI, chaque utilisateur possède son propre OS. Le serveur met en effet à disposition des OS compartimentés, pouvant être personnalisés et paramétrés différemment.

Le Server-based computing (SBC), également appelé ‘presentation virtualization’ (virtualisation de présentation) ou ‘session virtualization’ (virtualisation de session) a été inventé par Citrix dans le milieu des années 1995. La technologie de Virtual Desktop Infrastructure (VDI) a été créée par VMware à la fin des années 2000. Le VDI, dans la plupart des cas, consiste à présenter un poste de travail complet à l’utilisateur alors que le SBC affiche une application (hébergée sur une VM) à la fois pour chaque session.

Pour en savoir plus :

 

Categories:

Tags:

Comments are closed